Montre William L 1985

Les montres William L. 1985

Maxime Desmet
29 mai 2017 – 0 Comments

On a tous, à un moment donné de notre vie d’homme, passé des heures sur les Internets à chercher la montre qui fera de nous une icône. Si tu connais tous les sites de vente en ligne de montre alors cet article est fait pour toi… William L. 1985 est ta destinée… enfin celle de ton poignet.

Montre William L 1985

Aviateur, non ! Plutôt « diver »… ou alors « régate ». Trouver sa première montre relève généralement de l’utopie tant l’offre est imposante et les envies immenses. Et si, comme moi, vous êtes contraints par une question de budget, alors la recherche de votre première montre ultime va générer beaucoup de frustrations. Comme vous, j’ai fini par prendre une Daniel Wellington. Solution de facilité certes, mais leurs montres restent de très bons produits au rapport style/prix imparable. Plus tard, j’ai fait une digression vers la montre « design » de Tid Watch que j’adore. Et un jour : miracle ! Sur les conseils de Gabriel des Rhabilleurs, j’ai découvert la toute jeune marque William L. 1985.

Les montres William L. c’est l’histoire d’un jeune entrepreneur, Guillaume Laidet, qui a un lien particulier avec la montre de son arrière grand oncle. Ce vieux chronographe Univers, il le porte chaque jour et son instrument du temps ne manque pas d’émerveiller les personnes qu’il croise. Après une carrière chez de grands horlogers suisses, il se lance avec l’idée de reproduire son antique chronographe mais avec une modernisation en plus. A cela, il ajoute une dose de marketing nécessaire et créée une marque avec une offre complète. Très vite, c’est le succès, les vrais amateurs comme les professionnels reconnaissant le bon produit horloger au positionnement prix intelligent. C’est la combinaison réussie entre héritage de la montre vintage et prix abordable d’une fabrication en série et de qualité.

D’apparence simple et déjà vue mille fois le design William L. se distingue par un grand souci du détail et une harmonie sans faute. Vous ne trouverez rien à y redire : épaisseur de l’ensemble, placement du logo, finesse des aiguilles, lecture des chiffres, etc. J’attire votre attention sur la belle retranscription de la ligne légèrement rosée du télémètre. A l’origine, cette ligne est rouge mais la couleur s’efface avec le temps. Pour ma part, j’ai testé le modèle Chronograph avec le boitier en acier blanc et un bracelet maille milanaise de la même couleur. Ce modèle coûte 189€.

Montre William L 1985

Côté fabrication, on reconnait à William L. une sincérité dans sa communication qui fait du bien. Pas de « Made in Swizertland » alambiqué. Les prix débutant autour de 160€, la marque fabrique en Chine. Et, selon Guillaume, dans le même atelier que beaucoup de marques prestigieuses moins soucieuses de transparence. La façon est impeccable avec un mouvement quartz japonais pour encore plus de robustesse.

Montre William L 1985

Chronograph William L.

William L. n’innove pas que par son positionnement marketing intelligent. Chaque montre bénéficie d’un bracelet (vraiment) facilement interchangeable. Enfin une marque qui a compris pourquoi le bracelet nato a rencontré autant de succès ces cinq dernières années. Parce qu’acheter une montre c’est bien, mais si elle se transforme en mille autre c’est mieux. La marque propose tous ses bracelets avec un système interchangeable qui permet d’ôter le bracelet sans outil et sans ongles cassés. Génial !

Montre William L 1985

Un simple pignon permet d’ôter le bracelet pour en changer facilement.

Autre attention portée à la valorisation du produit : la pochette de transport. Plus qu’une simple boite en carton lestée pour faire « cher », William L. fourni un véritable étui de transport pour mettre, à la fois, votre montre et une paire de bracelets. Cela fait plusieurs mois que je possède une montre William L. et je suis actuellement en voyage longue durée et je peux vous dire qu’il est possible de mettre au moins deux montres ainsi que les bracelets sans problème. L’étui est un véritable produit à part entière et pas un gadget inutile.

William L. Dymant Laperruque

Porte-passeport Dymant, montre William L., trousse William L., porte-clés Laperruque.

C’est finalement une belle découverte, et un beau produit qui correspond parfaitement à la philosophie Sodandy. Je vous conseille ces montres surtout pour un premier achat abordable en horlogerie. Vous n’aurez pas à rougir devant la sempiternelle Rolex de votre voisin. Surtout vous n’aurez pas l’air d’un « sodindon » avec une montre « over bling » qui fait faux riche.

Pour plus d’informations rendez-vous sur le site de la marque : williaml1985.com. Et pour plus de photos suivez nous sur Instagram : @Sodandyparis.

Share this story

About The Maxime Desmet

Fondateur. "Ni Dieu Ni Maître" Diplômé en science de la communication et en management par l’Institut Français de la Mode, expert en communication digitale dans la mode au service de maisons ...

Related Posts

No comments yet.

Laisser un commentaire

Comment


btt