poste radio tsf bluetooth

Les enceintes Bluetooth vintage de Charlestine

Maxime Desmet
14 juillet 2016 – 1 Comment

Il n’y rien de plus beau que les antiquités mais il n’y a rien de moins utiles, aussi. Le pire étant les technologies devenue obsolètes. La radio par exemple, on l’écoute encore mais par Internet et plus par les ondes. Alors a quoi bon un poste TSF. Charlestine a trouvé une solution esthétique et utilitaire. Et en plus c’est un copain.

Notre recherche d’excellence, particulièrement dans le vêtement, nous emmène sur d’autres lieues que la mode. Nous avons eu l’occasion de vous présenter quelques objets de la maison Dymant qui mêle détournement et savoir-faire. Nous vous présentons Charlestine qui associe brocante et technologie.

Charlestine poste TSF Bluetooth

Le principe est assez simple en apparence. Xavier, fondateur de la marque, chine sur les brocantes ou chez les particuliers de vieux postes TSF hors d’âge. Mais pas n’importe lequel, des postes de 1930-1940, juste avant l’introduction massive du plastique dans les appareils électroniques. Il les restaure et ajoute à l’imposante électronique de l’époque une sonorisation moderne et un module Bluetooth. Et voilà vous avez une enceinte qui se connecte sans fil à votre téléphone mobile. Ca c’est Sodandy.

D’apparence simple, ce remplacement de technologie demande un savoir-faire certain basé sur une bonne dose d’expérimentation. Comme Xavier est fin mélomane, il ne pouvait souffrir de créer un produit à la sonorisation médiocre. Pour sélectionner ces composants, il en a testé par centaines, de l’enceinte au module Bluetooth en passant par des amplifications, alimentation et plein d’autres trucs dont on a oublié le nom mais qui sont super importants pour l’harmonie de l’ensemble. Pendant qu’il me présentait sont produit, il m’a même confessé faire les soudures lui même… ça le détend parait-il. Des soudures « made in France » donc. J’ai posé quelques questions à Xavier, voici ces réponses :

Charlestine poste TSF Bluetooth

Comment es-tu arrivé à cette idée de redonner une second vie à des postes TSF ?
On faisait un apéro chez un pote qui avait une vieille radio vide. On avait l’habitude d’écouter notre son sur des petites enceintes d’ordi qu’on a décidé de mettre à l’intérieur de la radio. Le son était pas top évidemment, mais l’idée m’est apparue comme un flash.

Pourquoi tu t’es lancé ?
Cela fait plusieurs années que je souhaitais lancer mon propre projet. J’avais déjà travaillé à mon compte en tant que graphiste (pour Coca-Cola) et je voulais retrouver l’énorme satisfaction que l’on ressent quand on réussit à vendre quelque chose que l’on a fait soi-même. De plus, Charlestine remplit un grand nombre des critères idéaux que je cherchais à cumuler dans mon travail, notamment : développer mon produit, travailler avec mes mains, travailler autour de la musique.

Qu’est ce qui est le plus compliqué pour toi dans le processus de transformation ?
Le plus compliqué dans le processus de transformation est que chaque radio est unique. J’ai toujours un long temps de réflexion en découvrant l’intérieur d’une nouvelle radio. Je dois placer mes éléments en tenant compte de la place disponible et sans détruire l’existant. J’ai l’impression de ré-inventer constamment ma manière de travailler.

La partie de travail qui t’amuse le plus ?
J’ai plusieurs parties qui m’amusent. Lorsque j’ai un coup de cœur sur une radio qui est dans un très mauvais état (ça arrive très souvent) et que j’arrive à imaginer a quoi elle pourrait ressembler après sa restauration. Et surtout, lorsque je fais mon premier test global. J’ai un rituel, toujours la même musique en premier, une musique que je connais par cœur, que j’ai écoutée des millions de fois sur des systèmes très différents. Je sais parfaitement comment elle doit sonner. Et quand ça sonne bien du premier coup, je ressens toujours une grande fierté !

Qu’est-ce que rend ton produit unique ?
Mon produit est unique par son histoire. Certains postes ont traversé la guerre et ont joué un rôle déterminant dans la résistance Française. Ils ont démocratisé la musique en permettant pour la première fois sa diffusion en dehors des salles de spectacle. Ces postes représentaient un bien très précieux pour leur propriétaire de l’époque. Il ne s’agit pas d’une enceinte Bluetooth classique. Il s’agit d’un poste qui a une âme, un passé chargé d’histoire et maintenant un avenir.

Charlestine poste tsf bluetooth

Image Charlestine

Xavier m’a permit de visiter son atelier à Clichy. C’est là qu’il stock et transforme ces postes radio TSF en enceinte bluetooth. Chaque transformation est unique car elle depend des caractéristiques toujours différentes des postes radio TSF. On parle ici d’artisanat tant la tache est spécifique à chaque fois.

Pour ceux qui voudrait s’offrir une de ces pièces, voici le site web de Chalestine avec toute leurs collections.
Charlestine.fr

Charlestine poste TSF Bluetooth

Charlestine poste TSF Bluetooth

Les anciens haut-parleurs sont retirés pour laisser place aux nouveaux.

Charlestine poste TSF Bluetooth

Postes Bluetooth Vintage

Avant le transistor il y avait les amplifications à lampe.

Charlestine poste TSF Bluetooth

Charlestine restaure même l’éclairage du cadrant de sélection des stations radio.

Share this story

About The Maxime Desmet

Fondateur. "Ni Dieu Ni Maître" Diplômé en science de la communication et en management par l’Institut Français de la Mode, expert en communication digitale dans la mode au service de maisons ...

1 Thought to Les enceintes Bluetooth vintage de Charlestine

  1. Mélina 15 juillet 2016 at 14 h 35 min

    Super article! Très bien écrit !

    #

Laisser un commentaire


Comment

btt