Leif Podhajský

Leif Podhajský N°135

Maxime Desmet
4 décembre 2015 – 2 Comments

Le dandy du jour est l’artiste et directeur artistique Leif Podhajský. J’ai rencontré Leif à l’occasion d’un voyage en Ecosse organisé par Ballantines pour découvrir leur whisky. Leif a été choisi pour designer le coffret de noël du whisky Ballantines 12 ans d’âge. Mais je vous en dirai plus sur ce voyage dans un prochain article.

Leif Podhajský, c’est un peu la caricature de l’artiste cool. Grand, beau, australien, le tout dans une silhouette easy going et une attitude légèrement nonchalante. Leif, c’est un way of Life à lui tout seul. Sa marque de prédilection, c’est Acné ; c’est lui qui me le confesse. On reconnaît d’ailleurs dans sa silhouette ce vêtement « structuré dans sa déstructure » propre à la marque.  Par exemple le manteau. Un 3/4 un peu plus long que les 3/4 que la proportion impose. Légèrement plus grand et tombant aux épaules. Un revers coupé au couteau et des bords faussement francs. On continue cette description avec des runnings Nike qui pourraient dénoter un certain « je m’en foutisme » du « style » (prononcez « staïle« ). Leif Podhajský ressemblerait presque à un « no look« , avec son apparence monochrome sombre, si nous ne savions décrypter le sarcasme de sa tenue. Il est normcore ? Votre avis est attendu en commentaire sur la classification périodique du style.

Leif Podhajský

Leif Podhajský

Interview vidéo de Leif Podhajský

Vous pouvez en découvrir plus sur Leif dans l’article de Jo Yana.

Share this story

About The Maxime Desmet

Fondateur. "Ni Dieu Ni Maître" Diplômé en science de la communication et en management par l’Institut Français de la Mode, expert en communication digitale dans la mode au service de maisons ...

2 Thoughts to Leif Podhajský N°135

  1. Nico 12 janvier 2016 at 17 h 19 min

    Parfois je m’y perds dans les notions de dandysme ou de sartorialisme…
    Expliquez moi ce qu’il y a d’élégant ou d’inspirant dans le fait de porter un manteau trop grandn un T shirt quelconque, un pantalon trop court et des chaussures de jogging…

    #
  2. Maxime Desmet 5 février 2016 at 11 h 32 min

    @Nico. Il n’y a pas à s’y perdre. On en fait ce que l’on veut. Dans ce cas les vêtements ne sont ni trop grands ou trop courts. Ils sont taillés déjà comme cela. L’élégance ne veut pas dire « beau ». Il n’y a pas de sens commun du « beau ». En revanche il y a « esthétique » qui est à chaque fois « particulière et différente »

    #

Laisser un commentaire

Comment


btt