Chemise grand pere

La chemise de mon grand-père

Maxime Desmet
4 mai 2015 – 5 Comments

Est-ce que vous vous êtes déjà questionné sur votre relation aux vêtements ? Moi jamais. Jamais avant de découvrir le film « Shirt Stories ». Dans ce film réalisé par Pascal Gautrand, avec qui j’ai collaboré sur le projet Made In Town pendant un an, trois hommes livrent des anecdotes en rapport avec une de leur chemise. On touche ici à l’affect que l’on peut entretenir avec un vêtement et au caractère unique de celui-ci.

En voyant ce film je me suis d’abord dit, surement comme la plupart d’entre vous, que je n’entretenais pas ce type de lien avec mes vêtements. Je suis de la génération « fast » : vite acheté, vite consommé, vite jeté. Et en y repensant de manière plus approfondie je me suis rendu compte qu’il y a bien un vêtement que je possède et avec lequel j’entretiens un lien particulier.

Ce vêtement, c’est une chemise ayant appartenu à mon grand-père. Je l’ai récupérée directement dans son armoire. Je me souvient l’avoir choisie parmi tant d’autre car elle me paraissait être la plus « portable ». C’est une chemise assez banale et un peu « kitch » avec ses rayures très espacées, constituées de deux bleues différents. Il faut dire aussi que lorsque j’ai récupéré ce vêtement il était très usé. Le tissu des poignets et du col était très abîmé. Mais c’est aussi pour cela que j’avais choisi cette chemise, parce qu’elle me rappelle mon grand-père.

Chemise Yves Saint Laurent

Broderie Yves Saint Laurent

J’ai donc conservé cette chemise pendant plus de cinq ans. Elle était rangée dans ma penderie, prête à être portée. J’ai dû la mettre deux fois et pourtant je ne l’ai jamais rangée au fond d’une malle. Elle était toujours là. Il faut dire qu’en plus de son usure, la taille n’était pas exactement la mienne. Je fais un 40 et mon grand-père un 56. A cela il faut rajouter que la chemise avait été retouchée pour raccourcir la longueur des manches. Sur moi ce vêtement fait plutôt figure de pyjama.

Malgré une inadaptation complète à ma morphologie j’ai souhaité garder ce vêtement. Je pense que c’est parce qu’il a la forme de mon grand-père et que c’est un lien que je garde avec lui.

Je ne me suis pas débarrassé de ce vêtement. J’ai trouvé un moyen de le transformer pour le porter presque au quotidien. Je détaille cette transformation dans cet article.

> Transformation d’une chemise

Si vous aussi vous avez un vêtement avec lequel vous entretenez une relation particulière je serai ravi d’en savoir plus. Alors n’hésitez pas à me raconter votre histoire en commentaire.

La chemise de mon grand-père

Chemise Yves Saint Laurent

La chemise de mon grand-père

La chemise de mon grand-père

Share this story

About The Maxime Desmet

Fondateur. "Ni Dieu Ni Maître" Diplômé en science de la communication et en management par l’Institut Français de la Mode, expert en communication digitale dans la mode au service de maisons ...

5 Thoughts to La chemise de mon grand-père

  1. Elodie 4 mai 2015 at 14 h 19 min

    J’ai beaucoup aimé cet article.
    Je crois que certains d’entre nous sont en réalité des collectionneurs de vêtements et je peux tout à fait comprendre pourquoi tu as gardé cette chemise tel un abject vintage !
    Je m’empresse d’aller voir comment tu l’as transformé.

    #
  2. Maxime Desmet 4 mai 2015 at 14 h 30 min

    Au delà du vintage, qui est déjà une sélection en fonction de la « tendance », c’est un sentiment d’attachement qui m’a poussé à garder ce vêtement. TU verra dans l’article suivant que le vêtement n’a presque plus rien de vintage. Merci pour ton commentaire

    #
  3. Olivier C 8 mai 2015 at 11 h 25 min

    Je crois que votre grand-père devait faire un 56… en veste. Et vous un 40 en chemise. Je me trompe? 🙂

    #
  4. Maxime Desmet 8 mai 2015 at 22 h 40 min

    @Olivier, exactement. Une sacrée différence !

    #

Trackbacks/Pingbacks

  1. Dans les dunes n°139 - SODANDY - 1 août 2017

    […] Pour commencer, le jeans. Ce n’est pas n’importe quel vêtement. A l’image de la chemise de mon grand-père que j’avais modifiée, j’ai, cette fois repris le jeans de mon père. Un vieux pantalon […]

Laisser un commentaire

Comment


btt